Le Navigateur Brave

Le navigateur brave est un navigateur web gratuit et open source qui a pour but de protéger la vie privée des utilisateurs et de récompenser les créateurs de contenu.

L’historique du navigateur Brave ?

Brave est la réponse du créateur du navigateur Firefox, Brendan Eich, à la censure et à la collecte de données des géants du Web comme Google, Facebook et Apple.

Brave est développé par Brave Software, une société fondée en 2016 par Brendan Eich, co-fondateur de Mozilla et co-créateur du JavaScript. Une première levée de fonds de 7 millions de dollars a été réalisée en 2017. Ce financement a permis au projet de s’étendre à l’international et de créer une équipe dédiée à l’amélioration du navigateur.

En 2017, une seconde levée de fonds a permis de réunir plus de 34 millions de dollars de capitaux. Ce financement a été réalisé par des fonds de capital-risque comme Founders Fund, Foundation Capital et Pantera Capital.

Fin 2019, le logiciel revendique plus de 10 millions d’utilisateurs actifs. Ce chiffre n’inclut pas les utilisateurs de Brave qui se content.

Pourquoi utiliser Brave ?

Le navigateur Brave est basé sur le navigateur open source Chromium et possède une interface proche à celle de Google Chrome. Chromium est un projet open source qui fournit le code source de Google Chrome et de nombreux autres navigateurs.

Le navigateur intègre entre autres les moteurs Qwant, Ecosia et DuckDuckGo pour remplacer les moteurs de recherche habituels.

Brave réduit l’affichage des publicités de manière à réduire la consommation de données de votre appareil mobile.

Brave offre une protection supplémentaire de la vie privée grâce à un mode incognito et un « adblocker » qui bloque les publicités. Il dispose en outre de réglages pour désactiver les sites et services web qui collectent des données personnelles. Il intègre aussi une fonction de fermeture rapide de ses onglets et de verrouillage du navigateur.

Brave est un navigateur rapide, open source, axé sur la protection de la vie privée, qui bloque les publicités malveillantes et les traqueurs. Il contient un système de registre qui capte de manière anonyme l’attention des utilisateurs afin de récompenser les éditeurs avec précision (via un système de cryptomonnaie propre, les BAT).

Brave ne collecte ni ne partage de données personnelles et n’injecte pas de cookies dans les navigateurs des utilisateurs. Brave n’utilise pas non plus de pixels de suivi ni de technologies “portant atteinte à la vie privée”.

Intégration native de Tor

Brave est le premier grand navigateur à intégrer Tor dans le navigateur lui-même, ce qui permet aux utilisateurs de naviguer sur Internet via Tor sans avoir besoin du navigateur Tor. Brave affirme également être le premier grand navigateur à intégrer un bloqueur de publicité. En outre, Brave intègre HTTPS Everywhere. HTTPS Everywhere est une extension de navigateur qui active le cryptage HTTPS pour les sites Web qui ne l’ont pas mis en œuvre.

Brave Software a également reçu le soutien de l’Electronic Frontier Foundation, un groupe de défense des droits numériques à but non lucratif basé aux États-Unis. L’Electronic Frontier Foundation est un groupe qui a été fondé en 1990. Le groupe défend depuis longtemps les droits des utilisateurs en ligne et est un fervent critique de la surveillance de masse exercée par la National Security Agency.

Brave a été critiqué par l’Interactive Advertising Bureau (IAB), une association commerciale pour l’industrie de la publicité en ligne. En septembre 2016, le directeur général de l’IAB, Randall Rothenberg, a déclaré que le système de blocage des publicités de Brave serait “une menace existentielle pour un écosystème qui soutient des dizaines de milliers d’emplois et des centaines de milliers d’entreprises.”

Brave est l’un des navigateurs les plus sûrs concernant la confidentialité, mais ce n’est pas le navigateur le plus sûr. Le navigateur le plus sûr est Tor Browser, qui protège contre les logiciels malveillants et le phishing, et qui est également anonyme. Tor Browser achemine le trafic par de multiples sauts cryptés et masque les adresses IP des utilisateurs. Il bloque également les sites web malveillants qui peuvent héberger des logiciels malveillants ou des sites de phishing. Tor Browser n’est pas un navigateur généraliste, et ne supporte pas les plugins. Ce navigateur est actuellement disponible pour Windows, macOS et Linux.

Tor Browser est basé sur Firefox Extended Support Release (ESR), qui est une branche de Firefox qui reçoit des mises à jour de sécurité et de stabilité, mais ne reçoit pas de nouvelles fonctionnalités majeures. Il est mis à jour avec la dernière version Mozilla Firefox ESR et il est également mis à jour avec les dernières versions de Tor. Tor Browser est disponible en téléchargement sur le site du projet Tor.

Brave est-il meilleur que Chrome ?

Brave est un navigateur qui met l’accent sur la protection de la vie privée. Le principal argument de vente de Brave est qu’il bloque les publicités et les traceurs par défaut, mais qu’il peut toujours être utilisé pour naviguer sur le Web et accéder à tous les mêmes contenus que Chrome.

Les fonctions de blocage de Brave sont activées par défaut, ce qui signifie que les utilisateurs n’ont pas à choisir de bloquer les publicités et les trackers. Brave bloque également les domaines de logiciels malveillants et les empreintes digitales.

Brave est actuellement disponible pour Windows, MacOS et Linux. Il peut également être téléchargé sur le Google Play Store et l’Apple App Store.